LE VISITEUR DEVIENT SPECTACTEUR

Le parcours de l'exposition est ponctué d'une pièce de théâtre jouée à plusieurs reprises au cours de la journée.

Pour évoquer le thème « Conflits, coexistence et laïcité », un moyen quelque peu insolite a été choisi : une pièce de théâtre de 20 minutes intitulée « Au commencement »*. Une première dans l’histoire des expositions. Écrite spécialement pour l’occasion par le dramaturge belge Philippe Blasband, et mise en scène par Michel Kacenelenbogen, elle est interprétée par des comédiennes romandes. 

 

« L’Homme est un animal étrange
La seule créature qui se sait mortelle
Et qui cherche un sens à son existence
Une consolation contre le scandale de sa propre disparition
Voilà pourquoi il est aussi la seule qui tue et se fait tuer pour des idées
Et la première des idées, la grande pourvoyeuse de sens et de consolation a été Dieu. 

L’Homme a tué et s’est fait tuer au nom de Dieu ou plutôt de l’idée qu’il se faisait de Dieu
Autrement dit de la religion »


*Avertissement: la compréhension de celle-ci pourrait s'avérer difficile pour le jeune public en dessous de dix ans.

Capacité: 170 places