AVANT-PROPOS

 

Dieu(x), modes d’emploi propose un voyage à travers les pratiques religieuses contemporaines. Une exposition gratuite s’adressant à tous les publics ! Basée sur un concept original développé par Tempora et validé par un comité scientifique international présidé par l’historien Elie Barnavi, l’exposition a été spécialement adaptée pour Genève en une version totalement inédite.

À la fois savante et artistique, elle présente l’expérience religieuse dans ce qu’elle a d’universel (ses interrogations) et de particulier (ses multiples pratiques), en abordant la religion dans une perspective de laïcité à travers une approche thématique (Divinités, Lieux, Au-delà…). On y croise les trois religions du Livre (judaïsme, christianisme et islam), les religions asiatiques (bouddhisme, hindouisme, taoïsme) et l’animisme, de l’Afrique à l’Océanie en passant par les Amériques.  

L'exposition répond à un constat d’évidence : le retour en force de la religion en Europe à la faveur de la mondialisation des moyens de communication et des mouvements migratoires, mais aussi, sans doute, de l’effondrement des grandes idéologies qui ont fonctionné en Occident comme des religions de substitution.

Or, dans cette Europe largement sécularisée, où la religion est devenue l’angle mort de sa civilisation, les sociétés d’accueil sont dans l’incapacité de se mesurer à ce phénomène. Pour ce faire, il est urgent de fournir aux citoyens, notamment aux jeunes générations, des clés de compréhension afin de préserver cohésion sociale et vigueur démocratique dans une société pluriconfessionnelle et destinée à le rester.

Au travers de près de 200 objets de prestige et du quotidien, de photographies, d’installations artistiques et de témoignages, l’exposition permet aux visiteurs de vivre une véritable expérience. 

LE PARCOURS

Dieu(x), modes d’emploi propose un large panorama des pratiques religieuses dans le monde d’aujourd’hui, au travers de thématiques voulues comme autant de portes d’entrée sur le fait religieux: Divinités, Cultes, Intercesseurs, Corps, Conflits et coexistance, Voix, Lieux, Cycles, Au-delà. Chaque section est abordée selon un angle particulier et une muséographie originale, mêlant une approche anthropologique et artistique. Ainsi, selon les thèmes, l’art sacré cède la place aux multimédias, des maquettes d’architecture cotoyent des statuettes de Bouddha.

 

DIVINITES

Pas de religions sans divinités, c’est-à-dire des forces supérieures à l’homme, qui règlent le cours de son existence et lui donnent un sens.

AU-DELÀ

Toutes les religions supposent l’existence d’un monde de l’au-delà, invisible, étrange et familier à la fois. Mais toutes ne le conçoivent pas de la même manière. 

PASSAGES

Toutes les religions rythment la vie du croyant par des rites de passage, de la naissance à la mort.

CYCLES

Toutes les religions s’emparent du temps des hommes et en règlent le cours. De la même manière qu’elles rythment le temps des individus, elles organisent le temps de la collectivité.

CULTES

Toutes les religions s’expriment par des cultes qui organisent la communication avec les dieux.

LIEUX

Toute religion s’inscrit dans l’espace, dans des lieux où la divinité se manifeste et où les hommes se réunissent pour lui rendre hommage.

CORPS

Toutes les religions cherchent à maîtriser le corps et à en faire un outil du divin. 

INTERCESSEURS

Toutes les religions se servent de passeurs entre ce monde-ci et le monde de l’au-delà. Jeter des ponts entre les deux rives, tel est le rôle des intercesseurs. 

VOIX

Autre expérience humaine réellement universelle, la musique accompagne sous tous les cieux les gestes de la religion. Mieux que les mots, la musique exprime toute la gamme des sentiments religieux: l’élan des fidèles vers le divin, leur volonté d’exaucer ses vœux, la terreur qu’elle peut lui inspirer, leur gratitude, leur espoir ou leur résignation. Écoutez des témoignages sonores des religions du monde; ils vous offriront une expérience immédiate des liens qui unissent les hommes à leurs dieux. 

CONFLITS, COEXISTANCE, LAÏCITÉ

Cette section pose la question du rôle de la religion dans les conflits : conflits interreligieux, mouvements religieux intégristes qui remettent en question le pouvoir de l’Etat, conflits de civilisations menés au nom de la religion.
Ce thème est traité par la pièce de théâtre « Au commencement » de Philippe Blasband, dont la puissance évocatrice est suffisamment efficace pour se passer d’autres artefacts.